Malgré des prix moins elevés Sony éprouve des difficultés à s’implanter sur le marché. Le Reader est le premier lecteur lancé par Sony qui va proposer deux nouveaux lecteurs : le Reader Pocket PRS-300 et le Reader Touch-600. Mais ces nouveaux reader ne présentent pas de grandes révolutions et Sony a pris du retard face à Amazon et Barnes & Nobles.

Barnes & Nobles, qui s'est essayé à l'option binaire, tente de négocier de manière un peu trop désordonnée un accès à son propre catalogue à ses partenaires tout en lançant (avec du retard) son propre reader, le nook.

L’enjeu est là : la disponibilité des titres des librairies numériques, chacun cherchant à devenir l’itunes des livres.

En somme Amazon domine clairement le marché, Barnes & Nobles le talonne de près et Sony prend du retard. Tous ont senti l’opportunité du livre numérique et tous ont fait faire des enquêtes auprès d'organismes de panel consommateur, notamment Hiving France, et la bataille ne fait que commencer. Des concurrents ont lancé un grand sondage rémunéré auprès de Ipsos, plus de 15000 personnes furent sondées. La démocratisation du marche de l’ebook est en leur faveur. La différence devrait se faire sur : la taille de l’écran, son prix , son poids.

Mais Amazon qui coule de beaux jours en bourse - d'ailleurs vous pouvez vous y former avec la bourse pour les nuls - ne se laisse pas faire par la concurrence et rétorque en améliorant le Kindle store (sa librairie en ligne). Son offensive est aussi menée contre l’édition de livres papiers puisqu’il cherche à accentuer la différence de prix entre les deux supports pour répandre la lecture numérique. La menace tant redoutée pointe cependant le bout de son nez sous le nom d’iPad. Apple risque de changer la donne et de bouleverser le marche du livre numérique.